Allons-nous vers la fin des applications mobiles ?

Le marché des applis mobile a atteint sa maturité

En 10 ans, depuis la sortie de l’iPhone et de l’App Store, le marché des applications mobiles a eu le temps d’arriver à maturité. Selon le rapport sorti par Flurry en janvier 2017, la croissance de ce marché est en train de ralentir. Comment expliquer et réagir face à ce phénomène ?

Iscomity top applis

Ceci s’expliquer par plusieurs facteurs. Il y a aujourd’hui plus d’applications que de temps dans la journée des utilisateurs. Prêter de l’attention à une application, c’est en délaisser une autre. Alors que les GAFA occupent la totalité du top 10 des applications les plus utilisées (selon le rapport Nielsen), il est très difficile pour une entreprise d’imposer son application sur le marché.

L’étude de Flurry démontre donc que l’usage d’applications a grandi de seulement 11% en 2016, bien moins que les 58% de croissance en 2015. Le temps que l’on passe dessus a en revanche augmenté de 69%. Ainsi, nous passons de plus en plus de temps sur des applications de moins en moins nombreuses.

Evidemment, certaines catégories d’applications s’en sortent mieux que d’autres. Les réseaux sociaux et les messageries ont une croissance d’usage de 44%, et nous y passons presque 4 fois plus de temps qu’en 2015.

Iscomity usage appli

A contrario, les applications de personnalisation ont perdu presque la moitié de leurs utilisateurs, perte probablement due à une baisse de valeur aux yeux des consommateurs pour cette catégorie. Les jeux sont également en léger déclin en terme de temps passé, preuve supplémentaire du caractère éphémère de cette catégorie d’applications.

Les applications de shopping ont bénéficié d’une maturation de l’industrie du e-commerce, qui a favorisé l’usage du mobile en magasin et en ligne, et grâce à des technologies de paiement mobile comme Apple Pay.

Iscomity temps appli

Ainsi, ce rapport démontre que nous arrivons vers la fin de l’âge d’or des applis, et les applications émergentes auront du mal à trouver leur audience

Qui pourra remplacer les applications ?

Face à cette étude, vous êtes consternés car vous auriez aimé lancer votre application mobile. Ne vous en faites pas ! L’équipe Iscomity a déjà réfléchi aux alternatives.

Avoir un site responsive

Cela peut paraître évident, mais trop de sites ne sont pas encore ou mal optimisés pour mobile et tablette. Choix étonnant lorsque l’on sait que 61% des utilisateurs ne retournent pas sur un site qu’ils ont eu du mal à ouvrir depuis leur mobile, et 40% se rendent sur un site concurrent (selon McKinsey & Company).

Il faut donc dédier du temps et des ressources pour s’assurer que l’expérience mobile des visiteurs soit aussi agréable que sur desktop. Quitte à se passer de certaines fonctionnalités de votre site, tant que la version mobile fait sens. Cela est d’autant plus crucial puisque Google a annoncé mettre en place un index Mobile First d’ici 2017.

S’assurer que les informations de Google soient à jour

Lorsque l’on cherche un site ou une information sur son mobile via Google, c’est que nous sommes en déplacement ou dans l’urgence. Pour gagner du temps, l’utilisateur ne devrait même pas avoir à cliquer sur un lien et devrait accéder à toutes les informations dont il a besoin directement depuis le moteur de recherche.

Assurez-vous donc que Google dispose de votre adresse sur Google Maps, de votre numéro de téléphone et d’autres informations qui peuvent être essentielles pour vos consommateurs.

Les chatbots

Comme nous l’expliquions dans un précédent article sur les chatbots, les applications de messagerie sont les plus utilisées. Développer un chatbot permet d’atteindre toutes les personnes utilisant Messenger, WeChat, Slack ou autres, tout en économisant ce que pourrait coûter une application mobile. C’est gagnant-gagnant !

Un chatbot, tel une appli, peut répondre à de nombreux services différents : recommandation, réservation, suivi de commandes, etc.

Chris mas chatbot iscomity

Investir dans les technologies de demain

Nous étions à l’ère de l’internet mobile. Nous nous dirigeons peu à peu vers l’internet ambiant : objets connectés, wearables, bots et assistants vocaux... Tous ces nouveaux supports laissent entrevoir de nombreuses possibilités pour les entreprises de communiquer différemment et pertinemment.

Investir dans une stratégie liée à ces technologies revient s’assurer une avance sur son marché et une flexibilité à toute épreuve.

Pour aller plus loin avec Iscomity

Retrouvez nos précédents articles sur le blog Iscomity Marketing. Si cet article vous a plu, partagez-le et retrouvez l'équipe Iscomity sur Twitter !

 

chatbot mobile

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.